Les Portes Ouvertes de la Ferme d’Orvilliers

Grand épeautre, ouvre-toi !

C’est au milieu des champs à Broué, en Eure-et-Loir que la Ferme d’Orvilliers a ouvert ses portes. Environ 200 personnes ont voulu découvrir les secrets de fabrication de ces pains, brioches, et autres gourmandises. 

La première étape nous amène aux champs des deux frères, Benjamin et Adrien, qui cultivent des céréales de toutes sortes, sur plus de 50 hectares. Ils choisissent minutieusement les céréales qui sont les plus compatibles avec leurs terres, et utilisent la méthode de la rotation des cultures. 

On vous laisse admirer avec les yeux. Tout au bout, on peut apercevoir le clocher de l’église de Broué, là où la Ferme d’Orvilliers tient également une boutique.

 

Grâce à leurs deux moulins à meule artisanaux, les paysans-boulangers transforment leurs céréales en farine.  Elles peuvent avoir une couleur très différente en fonction du type de céréales. On vous laisse deviner de quelles céréales sont issues ces levains. Petit indice : l’une d’entre elle est du petit épeautre…

 

La douce odeur du pain nous a amené vers un lieu magique grâce à la cohésion de Cisco, le boulanger, et les deux fours, l’un à bois et l’autre électrique. 

 

Merci énormément à la Ferme d’Orvilliers de nous avoir ouvert ses portes, et de ne jamais manquer une occasion d’éveiller nos papilles. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *